L’achat de résidences secondaires de moins en moins finançable. Désormais plus de 70% des projets sont exclus, selon une étude du courtier Pretto que vous révèle en exclusivité BFM Business. De plus en plus de refus de prêts et pourtant la demande elle, ne faiblit pas vraiment.

S’il y a bien une catégorie de projets immobiliers pénalisée par le durcissement des conditions d’emprunt c’est bien l’achat de résidences secondaires. Selon Pretto, seules 30% des demandes en la matière sont encore finançables aujourd’hui. Concrètement, explique le courtier, la moitié des dossiers qui passaient avant le printemps dernier et la hausse des taux, sont désormais exclus.

Et pour cause, l’achat de résidences secondaires n’induit que des charges supplémentaires contrairement à l’investissement locatif qui permet de percevoir des loyers et donc des revenus en face du crédit.

50% de demandes non finançables

Ainsi, la part des demandes non finançables sur les résidences secondaires augmente de 50% contre 30% pour le reste des projets.

Pour autant la demande ne faiblit que très peu par rapport à la période post-covid. Recul de seulement 10% alors qu’elle avait explosé (+37%) après le 1er confinement. Localement il y a tout de même de fortes baisses, compte tenu aussi du niveau des prix. Sur un an, la demande baisse de près de 15% en Provence Alpes Côte d’Azur et en Auvergne Rhone Alpes. Source : BFM Immo.

Vous êtes Vendeur

Tél : 04 93 00 11 21

Nous vous rappelons